Les champions de France revêtent leur couronne à Compiègne

Dans l’Oise, sous un soleil de plomb, le public a assisté à un nouveau sacre de Pénélope Leprevost et Texas dans l’épreuve majeure du jour, le Prix de la région Hauts-de-France à 1,50m. Parti en fin d’épreuve, le couple a délogé René Lopez, longtemps en tête grâce, une nouvelle fois, à son énergique Stalognia. Malgré un écart marquant au niveau du chronomètre, Nicolas Deseuzes s’est octroyé une belle troisième place aux rênes de Feyah.

Ce midi, au CSI 3* Compiègne Classic, il y avait Pénélope Leprevost, René Lopez, et les autres. Parti en début d’épreuve, le sympathique Colombien a donné le ton d’entrée de jeu sur cette épreuve au chronomètre. Avec son innarêtable Stalognia (Old, Stakkatol x Chacco-Blue)déjà troisième hier, il n’a laissé aucune distance au hasard, tournant instantanément après le double numéro sept pour passer devant l’obstacle aux couleurs du département placé au fond de la carrière. Encourageant nettement sa grise dans les deux dernières foulées à l’abord de l’ultime obstacle, le cavalier a accroché un chronomètre de 67’’. Les concurrents, les fautes et les chronomètres bien plus lents se sont ensuite enchaînés. Si bien que, à l’approche de la fin de l’épreuve, bon nombre de courageux présents malgré la chaleur pensaient que la victoire serait colombienne. Mais comme souvent, le sport nous a rappelé que rien n’était joué tant que l’ultime participant n’avait pas franchi la ligne. Entrée sur la piste avec le dossard soixante-sept aux rênes de son champion de France Texas (SWP, Tornesch 1042 x Robin Z), Pénélope Leprevost a, dès les premières foulées, donné une impression de vitesse. Si le hongre n’a pas semblé dans la rouge, le rythme imposé par sa cavalière était nettement supérieur à celui des précédents concurrents. À l’arrivée, l’écart est faible, dix centièmes de moins seulement, mais suffisant pour prendre la tête et la garder jusqu’à la fin! Le couple a ainsi accroché un nouveau succès à son palmarès, confirmant sa bonne forme et sa régularité sur ces hauteurs.
Passé peu de temps après René Lopez, Nicolas Deseuzes s’est tranquillement installé sur le podium provisoire. Avec la généreuse Feyah (KWPN), il a déroulé un parcours sans fausse note. Avec un chronomètre de 70’’55 qui laissait penser qu’il serait difficile de maintenir son rang, tant l’écart avec le leader était grand, il a finalement pris une belle troisième place!   

 “Je suis contente de mon cheval. Il va bien et ces épreuves sont à son niveau donc je suis très satisfaite. Le concours est vraiment formidable. Je pense que toutes les personnes présentes sont heureuses d’être là, c’est une vraie réussite. Je ne sais pas encore qui de Texas ou Excalibur (dela Tour Vidal, ndlr) sautera le Grand Prix. Je prendrai ma décision ce soir. Texas prendra part au CSI 5* de Paris la semaine prochaine dans tous les cas. Je suis venue pour qu’Excalibur participe à un concours un peu moins difficile. Il sautera une épreuve à 1,45m ce soir. S’il est très à l’aise, il s’élancera dans le Grand Prix. Sinon, je referai une petite épreuve afin d’effectuer quelques réglages avant de l’emmener au CSIO de Knokke” a déclaré Pénélope Leprevost à l’issue de sa victoire.  

© Agence Ecary

Du sport, de la chaleur, et un parcours justement dosé

En raison des fortes chaleurs annoncées ce samedi à Compiègne, et afin de tenter de préserver les chevaux, c’est à midi que le premier cavalier de cette épreuve à 1,50m est entré en piste. Sur un parcours très justement construit par le chef de piste Santiago Varela, un quart des participants ont trouvé les clés du parcours parfait. Le premier d’entre eux a été l’œuvre d’Eliott Deuquet et Carlos de la Beka (SF, Tobago Chevrier x Quincy). Prenant sa battue d’appel assez loin de l’ultime obstacle, le couple a réveillé le public, concluant ce parcours avec un chronomètre de 74’’83, synonyme de huitième place finale. Il a rapidement été imité par Alexandre Francart, finalement quatrième aux rênes de Betty du Prieure (SF, Dormi x Chellano Z) (71’’73). Avec son sublime gris Hoover (KWPN, Clinton x Carthago), Aymeric de Ponnat a déroulé un nouveau parcours parfait. Déjà impeccable hier, l’étalon fait preuve d’une belle régularité, en plus de présenter une technique de saut remarquable, un vrai moment de plaisir pour les spectateurs. Le couple s’est classé cinquième (72’’74), juste devant Thomas Lambert. Associé à Jackot E.B. (Action Breaker x Corrado I), huit ans seulement, le nordiste est sorti de piste avec un chronomètre de 73’’83. La jeune jument a, au passage, montré d’excellentes qualités sur les barres. Enfin, Kevin Staut et son européenne Visconti du Telman (SF, Toulon x Dollar du Mûrier) ont effectué une véritable promenade de santé sur la piste du Grand Parc, septièmes (74’’26).   

Outre les seize parcours parfaits, bon nombre de cavaliers ont fait les frais des différentes difficultés. On notera notamment de nombreuses fautes sur l’oxer numéro quatre ainsi que sur le vertical numéro cinq, placé juste devant les arbres et qui arborait les mêmes tons. Le double numéro sept a également causé des difficultés à quelques participants, à l’image de Max Thirouin et Reynald Angot. Enfin, la ligne finale composée du triple et d’un oxer, séparés par cinq foulées assez longues, a de nombreuses fois posé problème. Avec son fidèle Sirius Black (SF, Calisco du Pitray x Laudanum), Edward Levy a fait les frais cette combinaison, le privant ainsi d’une troisième place (68’’74).   

Enfin, nous avons une pensée évidente pour Marine Bouton, dont l’étalon Virus des Cabanes (SF, Lupicor x Adelfos) a été évacué en van après s’être mis à boiter très fortement à la réception du vertical numéro neuf.     

Les résultats ici  

Toutes les épreuves sont retransmises en direct sur GRANDPRIX.tv  

Propos recueillis par Charlotte Denquin pour grandprix.infos.fr