Une soirée chaude et riche en émotions pour la Deauville Classic Auction

La Deauville Classic Auction a été couronnée de succès, hier soir au Pôle international du cheval Longines. Avec plus d’un 1,6 million d’euros de chiffre d’affaires et vingt des vingt-six lots qui ont changé de main, la deuxième édition de cet événement commercial a atteint son objectif. Le Top Price a été pour Pursa van den Dael, adjugée 230.000 euros au haras de Lerchenberg.

La Deauville Classic Auction s’est tenue hier soir au Pôle international du cheval Longines. Pour la deuxième édition de cette vente jumelée au Longines Deauville Classic, organisé par GRANDPRIX Events, les associés de l’agence Fences avaient rassemblé treize lots d’élevage, foals et embryons, et treize performeurs âgés de cinq à huit ans. L’ambition clairement affichée était de progresser par rapport à l’édition “pilote” de 2021. Le moins que l’on puisse dire est que l’objectif a été atteint avec plus d’un 1,6 million d’euros de chiffre d’affaires et vingt des vingt-six lots qui ont effectivement changé de propriétaire. C’est presque deux fois mieux que l’an dernier.

Les quatre cent cinquante convives réunis par l’Agence Fences et le nombreux public resté sur les planches jusqu’à la fin ont assisté à un spectacle bien réglé et à de très belles batailles d’enchères. Le Top Price des foals revient à la splendide My Star d’Altenbach, fille de Chacco Blue de la très belle lignée d’Usha van’t Roosakker, qui a fait monter les compteurs à 43.000 euros. Du côté des performeurs, le plafond des 200.000 euros a été dépassé deux fois: pour Pursa van den Dael (BWP, For Passion d’Ive x Burggraaf), l’impressionnante gagnante de l’épreuve des chevaux de sept ans au championnat interrégional de Cluny, qui devient la propriété du haras de Lerchenberg pour 230.000 euros et pour la spectaculaire et très prometteuse Cloe Newcastle (Z, Comilfo Plus x Je T’aime Flamenco), cinq ans, adjugée 210.000 euros à un consortium de quatre cavaliers de renom: Laurent Guillet, Emmanuel Portet, Philippe Léoni et Nicolas Delmotte, qui se chargera de parfaire sa formation.

© Cécile Sablayrolles

Les organisateurs ne cachent pas leur satisfaction à l’issue de cette soirée très chaude à bien des égards. Le succès laisse augurer d’une édition 2023 encore plus dense en sujets de grande qualité et prépare parfaitement les Ventes Élite qui débuteront dans deux semaines à Bois-le-Roi avec dix-neuf foals et cent dix poulains de trois ans triés sur le volet.